Historique du Barreau

Le Barreau de Seine-Saint-Denis a été créé le 16 septembre 1972, à l’initiative de 21 avocats installés alors dans le département, et rattachés auparavant aux Barreaux de Paris et du Val d’Oise.

Au 9 juillet 2020, il regroupe 607 avocats en activité (377 femmes et 230 hommes), spécialistes et généralistes, et 47 avocats honoraires.

Le dynamisme du Barreau a accompagné le développement et l’importance grandissante prise par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny (désormais "Tribunal Judiciaire", depuis le 1er janvier 2020) dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Depuis sa création jusqu’en 1987, le Tribunal restera installé dans des locaux provisoires.

En mars 1987, l’actuel Palais de Justice est inauguré.

En octobre 2000, le Barreau se dote d’un outil incontournable : la Maison de l’Avocat et du Droit, située à proximité immédiate du Palais de Justice.

C’est là que sont installés les services généraux de l’Ordre et de la Carpa-EF.

Cette Maison accueille les manifestations et les temps forts du Barreau : séances de formation, conférences, assemblées générales, réceptions, cérémonies, etc.

Depuis 2004, une extension de la Maison de l’Avocat accueille l’Antenne de l’Ecole de Formation des Barreaux de la Cour d’Appel de Paris et ses étudiants, futurs avocats.


LA CRÉATION DU TRIBUNAL DE BOBIGNY

Jusqu'au début des années 60, la région parisienne comprend seulement les départements de la Seine et celui de la Seine-et-Oise, qui en constitue la couronne. La loi du 10 juillet 1964, qui crée six nouveaux départements (dont la Seine-Saint-Denis) et autant de nouvelles préfectures, va entraîner la création de nouveaux Tribunaux de Grande Instance : Créteil, Nanterre et Bobigny.

Bobigny devient alors une commune importante grâce à son accession au titre de chef-lieu du département de la Seine-Saint-Denis. Grâce à sa proximité avec la capitale, la ville va connaître un développement urbain important.

L'histoire du département : voir le site internet de la Préfecture (format PDF)

A l'origine, le Tribunal de Bobigny n’a qu’une compétence restreinte puisqu’il ne regroupe qu’un Tribunal des affaires de sécurité sociale et un Tribunal pour enfants. C’est l’époque du célèbre "procès de Bobigny" , où l’avocate Gisèle HALIMI vient défendre devant le Tribunal pour enfants une jeune fille, Marie-Claire, inculpée d'avortement sur elle-même.

Très vite, le Tribunal acquiert sa pleine compétence.

Aujourd'hui, en volume d'activité, le Tribunal Judiciaire de Bobigny est le 2e Tribunal de France après celui de Paris.

Annuaire
Annuaire
Accès au droit
Accès au droit
Solutions amiables
Solutions amiables
Espace avocats
Espace avocats
L'avocat et l'entreprise
L'avocat et l'entreprise
L'avocat et moi
L'avocat et moi
Annonces de la profession
Annonces de la profession
Actualité
Actualité
Annuaire

Annuaire

Accès au droit

Accès au droit

Solutions amiables

Solutions amiables

Espace avocats

Espace avocats

L'avocat et l'entreprise
L'avocat et l'entreprise
L'avocat et moi
L'avocat et moi
Annonces de la profession
Annonces de la profession
Actualité
Actualité

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.